Nouvelles des chats de Serge Martineau

Votre générosité nous a permis de récolter à ce jour 170 euros. Cet
argent a été versé sur le compte de Barrycat’s.
MERCI .

Une première minette, qui a reçu le nom de Plume, a été capturée et
stérilisée.
Le vétérinaire pense qu’elle doit être âgée d’environ deux ans.
(Photo jointe). Elle cherche un foyer accueillant pour vivre des jours
heureux.

Au moins deux chats restent à attraper chez Serge.
L’appel aux dons continue.
Vous serez tenus au courant.
A suivre …

Valérie, Pascale, Christine, Nathalie, Monique.

Une initiative locale: appel aux dons pour la stérilisation des chats de Serge Martineau

Depuis le décès de Serge Martineau, nous sommes quelques-uns à prendre soin de ses chats.
Afin de maîtriser une reproduction exponentielle, nous souhaitons les
faire stériliser.
Avec l’aide de l’association Barricat’s à Bessèges, cela est possible
avec des prix réduits chez le vétérinaire.
C’est pourquoi nous faisons appel à votre générosité.
Des boîtes à dons sont à votre disposition à la mairie de Bonnevaux
et chez Monique Jeannerey.
Les chèques sont à établir à l’ordre de Barrycat’s (reçu à
réception pour réduction d’impôts) et à envoyer ou déposer chez :
Monique Jeannerey
Le Village
30450 Bonnevaux

Vous serez tenus au courant des actions réalisées.
Nous comptons sur votre soutien, même symbolique … MERCI .
Valérie, Monique, Christine, Nathalie, Pascale

Descriptif des nouveaux compteurs IPERL

Descriptif des nouveaux compteurs IPERL

Voici la plaquette concernant les compteurs radio. Il s’agit d’une étude de cas qui reprend différentes technologies utilisées au quotidien pour comparaison. Ces compteurs sont équipés d’un module radio dit “passif” car ce dernier ne communique qu’au moment du passage de notre agent à proximité si il est équipé du boîtier de relève.

 

Plaquette à télécharger ici

Information Internet

La société BNT, nouvel opérateur du réseau internet communal, est toujours en attente d’un branchement à Bonnevaux Village. Ce branchement nous permettra de mettre en place les éléments manquants à notre réseau et permettra à BNT de vous fournir internet.
La période de fêtes ralentit le processus mais nous devrions obtenir ce raccordement dans le début de la semaine prochaine. Après quoi il faudra compter 4 à 7 jours pour que les abonnés reçoivent le débit.
Nous espérons éviter le black-out ou le rendre le plus bref possible. Une solution de secours est envisageable durant les quelques jours d’interruption. Elle serait d’un débit minimum mais permettrait peut-être de communiquer. Nous oeuvrons au mieux et touchons bientôt au but. D’ici là nous vous souhaitons une très belle Saint Sylvestre.

Vendredi 11 décembre: dernières nouvelles du réseau internet communal

Afin d’anticiper le futur départ d’R’Net, la commune travaille à ouvrir son réseau internet à plusieurs opérateurs. La société BNT étant la seule à s’être positionnée pour le moment comme client de ce réseau, la mairie a organisé une nouvelle journée de travail le lundi 7 décembre 2020 en accord avec cette dernière.

Étaient présents à cette journée de travail Mme le maire Roseline Boussac, le premier adjoint M. Frédéric Vidal, les élus Mme Eliabelle Boussac et M. Jordan Rigaud, les habitants Mme Marie Carraggi, M. François Léonard et M. Georges Matichard ainsi que M. le maire de Saint Bresson, M. Patrick Darlot et M. Pascal Rullier, gérant de la société BNT.

Le but de cette journée était de lister le matériel existant et apprécier son état, de lister le matériel manquant et de chiffrer le coût de remise en service du réseau après l’abandon de la société R’Net. Il s’agissait également de faire un point sur l’ensemble de la partie administrative à mettre en place entre le Pays Cévennes et la commune, entre la commune et BNT et entre BNT et ses abonnés.

Durant les jours suivants nous avons finalisé nos dossiers et organisé deux nouvelles réunions. L’une ayant permis aux habitants, Mme Marie Carraggi, M. François Léonard et M. Georges Matichard de présenter le projet à l’ensemble des conseillers, l’autre, entre membres du Conseil a permis de prendre une décision avec l’avis du percepteur et d’un avocat.

Contre ces deux derniers avis nous avons finalement décidé de donner une suite favorable au projet sous plusieurs conditions.

La première étant de faire payer un droit d’entrée aux abonnés BNT. C’est-à-dire que de la même façon qu’un client doit payer des frais de mise en service ou de matériel chez d’autres opérateurs, il devra s’acquitter de frais de mise en service de 50€ par abonnements après quoi il paiera son abonnement 34,90 € par mois pour un accès internet illimité. Ce droit d’entrée permet à la mairie de rembourser une partie des investissements originels nécessaires au projet.

La deuxième condition est que le coût de gestion et d’entretien du système ne dépasse pas le montant de la rétribution allouée par BNT pour l’utilisation dudit système. Si les frais d’entretien s’avèrent plus élevés que la rémunération attribuée, le Conseil Municipal se réserve le droit de ne pas effectuer l’intervention. Nous envisageons le projet comme une opération blanche pour les caisses de la commune. Il doit coûter ce qu’il rapporte.

La troisième condition est que l’entretien et les pannes éventuelles fassent d’abord l’objet d’un diagnostic et d’une réparation par un groupe d’abonnés bénévoles et habilités par la mairie avant d’être confiés à un prestataire extérieur sous réserve du coût de l’opération.

La mairie est volontaire et fera de son mieux pour donner accès aux meilleures offres de communication aux habitants mais se dégage de toutes responsabilités quant à la qualité des services fournis.

Si le projet rassemble le nombre suffisant de 20 abonnés alors nous effectuerons les démarches administratives afin de le mettre en place dans les plus brefs délais et d’éviter tout manquement de connexion à internet.

Dernières nouvelles du projet de reprise internet

 

Le mercredi 2 Décembre 2020, Madame le maire Roseline Boussac, un élu M. Jordan Rigaud, ainsi que trois habitants, Georges Matichard, François Léonard et Marie Carrigari se sont réunis à la mairie pour finaliser le plan d’action au sujet de la reprise du réseau internet.

Le principe serait que la mairie, déjà propriétaire d’une grande partie du réseau internet installé par Osée la fibre en 2017, fasse l’acquisition du matériel manquant de diffusion et d’entretien afin que la société BNT puisse exploiter le réseau en payant une redevance à la mairie. D’autres opérateurs auraient la possibilité, en payant cette même redevance, de devenir fournisseurs sur ce réseau.

Nous rassemblons et éditons en ce moment les pièces qui nous permettent d’évaluer le coût de l’opération. Nous serons en mesure d’avoir des chiffres lundi 7 décembre à la suite d’une nouvelle réunion que nous organisons avec Pascal Rullier, de la société BNT et Patrick Darlot, le maire de Saint Bresson qui bénéficie d’un système proche de celui que nous étudions. L’objet de cette journée entre élus, habitants et spécialistes, sera de refaire le tour du matériel in situ et de finaliser le coût et la rentabilité du système.

Nous rassemblerons un Conseil Municipal dans la semaine pour étudier la reprise du réseau par la mairie et délibérer sur le sujet.

Nous tenons à rappeler que les possibilités alternatives sont les fournisseurs historiques tel que SFR, Bouygues et Orange à travers un réseau cuivre selon votre éligibilité. Roseline Boussac a contacté Véronique Fontaine de Orange pour faire part de l’inquiétude des habitants sur cette solution à cause de l’état actuel du réseau cuivre.

Les autres solutions sont les fournisseurs satellites tels que Nordnet ou SkyDSL.

Nous tenons également à remercier les habitants mobilisés sur le sujet qui ont fourni un travail exceptionnel.

Nous vous tiendrons informé de l’évolution du projet après la journée de travail du lundi 7 décembre et après consultation de l’ensemble des élus.